Menu GSLR

Version française English version

Recherche GSLR Antiques

Bienvenue chez GSLR Antiques

NOUVEAUTES

Portrait de vestale d'époque Empire - école Française néoclassique, huile sur toile

1 800 €

Vitrine bibliothèque en acajou d'époque Consulat Empire - 76,5cm x 35cm x 146cm

2 400 €

Paire de bougeoirs flambeaux en bronze patiné & doré d'époque Restauration - 29cm

1 100 €

Grande coupe ajourée Empire aux lions ailés et bouclier attribuée à Dagoty, porcelaine de Paris dorée

1 200 €

Série de 6 chaises cannées de salle à manger, époque Louis XVI - XVIIIe siècle

3 900 €

Ecole Française vers 1800, nature morte : tableau de fleurs, huile sur toile - 69cm x 63cm

2 800 €

Pendule portique d'époque Consulat Empire en bronze doré et marbre vert de mer

1 900 €

Ecole française du XVIIe siècle, le repos pendant la fuite en Egypte - Sainte Famille 94,5cm x 106cm

3 900 €

NOTRE CATALOGUE

Marie Leczinska, Reine de France

Un spectaculaire portrait de Marie Leczinska, future Reine de France, a fait son entrée dans le showroom de GSLR Antiques ! Elle est ici représentée par l'illustre portraitiste XVIIIe Pierre Gobert ou son atelier. Dans cet article, suivez l'enquête qui nous a conduits à l'identification de cette princesse et de son auteur ! Retrouvez également la notice complète de cet exceptionnel tableau ainsi que de nombreuses photos sur la galerie de notre site !

Au premier regard, le style de Pierre Gobert ou de son atelier est clairement reconnaissable sur notre portrait. L'analyse de plusieurs oeuvres de ce peintre montre que Pierre Gobert réalisait des portraits standard reprenant des éléments de décor, des robes, des poses identiques d’un portrait à l’autre avec des personnages secondaires rajoutés. Ayant récemment mis en vente un tableau représentant la Princesse de Conti par Pierre Gobert, nous vous proposons d'abord cette intéressante comparaison avec un autre tableau du même peintre :

Princesse de Conti en Vertumne et PomoneLouise Bernardine de Durfort, duchesse de Duras Sur les deux portraits des années 1710 ci-contre représentant, pour le premier, la Princesse de Conti en Vertumne et Pomone et pour le second, Louise Bernardine de Durfort, duchesse de Duras, puisant à une fontaine avec un putti et un page noir, on retrouve la même distribution des décors et des personnages, et la même robe bleue. Les visages ont quelques différences, mais on retrouve le même « coup de pinceau », d’un visage « à la Pierre Gobert ». Il paraît évident que ces deux dames n’ont pas posé pour ces portraits, mais ont été imaginées et mises en beauté par l’artiste, qui a fait en atelier une composition analogue autour d’éléments standard.

Princesse de ContiDuchesse de Bourbon Les deux portraits ci-contre illustrent également cette manière de Pierre Gobert de représenter plusieurs personnes différentes dans la même pose avec de petites variantes. Le premier représente la Princesse de Conti (ou la duchesse de Bourbon, selon les différents avis d’experts qui ne s’accordent pas…) et pour le second la duchesse de Bourbon. La pose est la même, les deux tableaux sont attribués à Pierre Gobert ou son atelier, les visages différents mais proches dans l’esprit. La composition est également la même que sur notre portrait : robe riche, manteau fleur-de-lyssé, dans un jardin, tenant également une fleur en pot mais cette fois ci un oeillet.

Ces éléments accréditent comme le premier exemple que pour des portraits officiels commandés à Pierre Gobert, l’Altesse représentée ne se donnait pas la peine de poser de longues heures, le peintre la représentait dans un décor et une composition donnée, plus ou moins riche et avec une ressemblance réaliste toute relative, pour ne pas dire « idéalisée ».

Princesse de Conti en Vertumne et Pomone Pierre Gobert réalise un autre portrait de la duchesse de Bourbon dont les traits du visage ne ressemblent pas beaucoup aux deux autres versions ci-dessus, mais qui cette fois reprend une robe en brocard d’or proche de celle représentée sur notre portrait.

Alors à quoi ressemblait Marie Leczinska ? les différents peintres officiels de la Cour (Gobert, van Loo, Stiemart) ont représenté la Reine, mais tous avec un visage différent, c’est-à-dire à leur manière. Un peintre représente un visage, mais son style, son coup de pinceau transparaît sur l’oeuvre, ce qui permet de reconnaitre le travail ou l’atelier d’un maître même si le portrait n’est pas signé.

Observons ces 4 portraits connus de Marie Leczinska ci-dessous : le 1er, d'après Van Loo, le second et le troisième par Stiemart (bien que le 3e soit même un peu différent du précédent), et le dernier par Gobert en 1726.


Marie Leczynska par Van LooMarie Leczynska par StiemartMarie Leczynska par StiemartMarie Leczynska par Gobert

Marie Leczynska par Van Loo Sur ces 4 portraits représentant la même personne peinte de manière très différente, on identifie les caractéristiques physiques de la Reine : un nez retroussé et une fossette au menton. Des caractéristiques de visage que l’on retrouve sur notre portrait ci-contre, mais sur aucun portrait de Caroline de Hesse, la duchesse de Bourbon.
Ces éléments nous paraissent accréditer l'hypothèse d’un portrait de Marie Leczinska réalisé par Gobert, à sa manière, mais en l’imaginant telle qu’on la lui a décrite et sans avoir pu voir la princesse.

Lire la suite Lire

NOS PRODUITS

Antiquaires à Grenoble, à destination de toute la France et du monde entier, nous vous offrons un large choix d'antiquités. Notre sélection, du XVIIIe au XXe siècle :

  • du mobilier d'époque XVIIIe et XIXe, meubles et sièges.
  • des objets de décoration du XVIIIe au XXe : miroirs anciens, cadres, tableaux, luminaires, sculptures, vases, pendules, objets religieux, éléments d'huisserie...
  • des articles autour des arts de la table : ménagères et pièces de forme en argent massif, services en cristal, en particulier en provenance de nos prestigieuses cristalleries Françaises - Baccarat et St Louis.